Romain Loste

Mon gravier dans la Mare

© Romain Loste - 26 janvier 2020

Nous y voilà, dernière ligne droite de ce 1er mandat au sein du bureau de l’AAPPMA Annecy Lac Pêche.

Tout a débuté ici à vrai dire, avec ce site, avec la rencontre de Romain Collomb. Nous sommes début 2013 (il y’a 7 ans), et j’ai en tête de m’investir davantage pour la promotion de notre loisir-passion “Pêche”.
Mon postulat de base est simple : un manque cruel de communication. C’est sur l’idée de la Web-série dont vous êtes le héros (et dont j’étais à l’époque le webmaster), que j’entreprends la réalisation d’un Blog tout aussi participatif, relatant les péripéties halieutiques (autant que possible dans leurs saisonnalités) d’une petite communauté de pêcheurs locaux conviés à rejoindre l’aventure au fil des rencontres.
La logistique étant assurée à l’époque par un investissement personnel de plusieurs float-tubes, mis en location sur le Lac, du moins jusqu’à mon départ de l’agglomération en 2016. Suite à quoi, la communauté a pris le relai, par le biais de cagnottes annuelles. Mais ceci est encore une toute autre histoire 🙂

Bref, légé retour en arrière, en mars 2014, à l’Assemblée Générale (AG) de la Fédération de Pêche de Haute Savoie.
C’est là que ma condition d’amateur a pris un second virage… J’entreprends alors d’épauler les structures en place et d’y renforcer mes engagements.

 

Mon implication à Annecy Lac Pêche

Coopté à l’ALP, suite à l’invitation du président Pierre Boutillon en septembre 2015, pour mes compétences informatiques et l’effervescence de la pratique du float-tube sur le lac, j’ai rapidement été missionné pour la refonte de la communication digitale de l’association, et ai proposé d’organiser la première rencontre Float-tube du département, le 25 octobre 2015. Une manifestation dans le but d’amener une certaine visibilité au loisir, aux pêcheurs, et à nos nouvelles pratiques.
Un bel évènement, relayé par la presse locale, rassemblant plus de 70 participants venus d’un peu partout en France et Suisse voisine. Une vitrine que j’ai d’ailleurs eu le plaisir de pouvoir reconduire à deux reprises (en 22 mai 2016 et 4 juin 2017)

Ce sera à l’occasion de l’AG du 20 décembre 2015 que je fus officiellement élu membre au conseil d’administration (CA). Une prise de fonction représentant de 8 à 11 réunions par an, avec pour (d)trame de fond la surfréquentation du lac et ses implications (pollutions et conflicts d’usages).

L’association s’est dotée en 2014 d’une école de pêche, à laquelle j’ai régulièrement prété main forte aux côtés de notre Christophe Laugier – Moniteur Guide de pêche diplomé. Des stages de pêche à la sonde ou aux carnassiers de demi-journées dédiés aux jeunes de 11 à 16 ans, répondant à la réalité que 73% des pêcheurs du lac ont plus de 55 ans.

Durant ce mandat, j’ai également été présent à de nombreuses autres occasions : Lac en partage, les Lotos, les premiers Ateliers Nymphes, ou encore à l’alevinage en Ombles. Tel est ma définition de “membre actif”

J’intègre également en parallèle le Groupement Interdépartemental des Pêcheurs Amateurs de Loisir en Lacs (GIPALL). Une structure d’échanges entre AAPPMAs de grands Lacs, portée par différentes rencontres amicales : les Interlacs.
Le GIPALL regroupe aujourd’hui deux représentants de chaque AAPPMA que sont Aiguebelette, Aix-les-Bains, Annecy, Chambéry, Léman, Monteynard, Paladru, et Vizille.
D’abord pratiquant chevronné à ces rencontres, j’en deviens assez vite membre au conseil d’administration, puis co-organisateur des dates Anneciennes (juin 2016 – avril 2019), et y intègre finalement le poste de Secrétaire sous l’impulsion de Bernard Kurzawa (ex président de la fédération de pêche d’Isère, et président de l’AAPPMA du lac de Paladru).

Assemblée générale 2017 du GIPALL, en présence de l’INRA, du Président de la Fédération Régionale de Pêche ARPARA

De ces échanges sur nos fonctionnements et problématiques respectives, en ressortent un formidable melting-pot d’idées (manifestations, réglementations), d’enseignements (statistiques de captures, évolutions des milieux) et de mobilisations (opposition aux services de l’état sur l’installation d’un pêcheur professionnel au lac de Monteynard en 2018, sans étude préalable de capacité piscicole).

C’est par ce biais également que j’ai souhaité importer les Rencontres Féra sur Annecy (18 avril 2017) sur le modèle convivial de ce qui se pratique au lac du Bourget, de Paladru, ou encore de Laffrey… Et comptant bien réitèrer cette année avec un peu plus d’aide (Merci Quentin, Pierre, et Jean-Luc) et de moyens (inscription & réglement : 19 avril 2020)

 

Mon implication à la fédération de pêche de Haute-savoie

Ma première AG de 2014 a donc été l’élément déclancheur, le point de départ de tout cet élan de mobilisation associative et d’engagements “éco” logiques/citoyens personnels. Elu également membre représentant d’Annecy Lac Pêche à la Fédération départementale en 2015, j’ai eu dés lors à coeur de ne pas manquer à ce rôle.

Je me suis d’ailleurs tout autant investi aux côté des technicien(ne)s et chargé(e)s d’études, aux cours de quelques pêches électriques d’inventaires en rivières : les Usses, L’Ire, l’Eau morte, les Dranses de Morzine (St jean-d’aulps), le Malève d’Abondance, la Menoge, le Fier, la Fillière… Une expérience des plus parlante et formatrice sur l’état réel de nos cours d’eau.

Ainsi qu’intégré l’an dernier le groupe d’Animateurs bénévoles, sous l’appel, l’organisation, et la tutelle de Gabriel :
Une Fête de la Pêche au Cercle de l’eau de Cran-Gevrier et plusieurs Atelier Pêche Nature à la retenue collinaire de Chenex.

 

Qu’en sera-t-il demain ?

Et bien pour demain, honnêtement je souhaite pouvoir continuer à organiser des manifestations Pêche. Vitrines nécessaires à notre visibilité auprès des acteurs du territoire, et créatrice de lien social : de nouvelles Rencontres Féra, Float-tube Grands Lacs, ou encore Défi Carna en tout electrique (à venir pour septembre 2020)…

Dans le même esprit, je souhaite également continuer à transmettre mes valeurs à une nouvelle génération de pêcheurs (de tous âges), par l’intermédiaire du web ou dans le cadre des ateliers et stages école de pêche.

Je songe aussi à intégrer le bureau de la Fédération Départementale pour assurer la continuité des projets de la Commission Communication initiés par Charles

Et ouvrir davantage ce vase clos par plus d’échanges, de concertations, et de soutiens aux divers structures environnementales tel :
– la FRAPNA (application “Sentinel de la nature“)
– le CARRTEL (développement de l’application “Fishola”)
– la Sne-Fsu Biodiversité
– les Offices de Tourisme (en pleine mutation “4 saisons” dans notre département)
– l’Agence de l’eau Rhone-Méditérranée-Corse
– ou encore tout autre association d’usagers doux et raisonnés de nos espaces naturels (Randonnée, Vélo, Equestre, Voile, Avirons, Plongeurs, Kayakiste, Surfeurs d’eau douce…) enclin à échanger et faire front commun sur certains dossiers (ex du projet SCoT Fier Aravis)

Tout un programme

Prochaine échéance au 13 décembre 😉

 

  • Le gall says:

    Il en faudrait beaucoup plus des bénévoles comme toi
    Merci
    Un pêcheur d’aix retraité d’informatique.

    • Romain Loste Romain Loste says:

      Merci pour ce commentaire 🙂

      Mais si j’en suis là, c’est aussi pour beaucoup grâce à l’écoute et au soutien de mon président Pierre Boutillon et la confiance de toute l’équipe un bureau.

Laisser un commentaire

(ne sera pas publiée)

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accés et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions légales de ce site.