Romain Collomb

Les Dames à points

© Romain Collomb - 22 avril 2019

La saison de la truite est bel et bien lancée. Chaque année j’ai envie de découvrir de nouveaux espaces pour traquer ce poisson et tomber sur un record. Dans notre région nous ne manquons pas de spots reconnus pour ça. Je travaille pas loin d’une rivière réputée et pourtant encore cette année, la rivière la plus loin où je suis allé est… le fier. Houhou super pour le dépaysement. Le fier est une des toutes premières rivières que je pêchais il y a maintenant plus de 20 ans. Mais c’est une rivière que j’apprécie particulièrement, même si en début de saison les poissons répondent timidement sur les leurres.

Ced a fait fort sur ce début de saison encore une fois avec pas mal de jolis poissons. Je pêche principalement, la truite aux leurres, comme tous les autres poissons en fait, mais une fois au moins dans l’année je me fais une petite sortie au Toc. Un petit ruisseau qui ne paie pas de mine, trois vers de terre qui se courent après et c’est parti. Les poissons répondent bien au toc en ce début de saison. Même si elles sont petites, ces truites de ruisseau arborent des robes magnifiques; ça sent bon le printemps.

 

 

 

 

 

 

 

Lors de cette sortie j’enchaîne les petits poissons, lorsque je prends un coup un peu plus violent. Je suis toujours autant surpris de faire des poissons pareils dans des si petits cours d’eau. Ils ont à peine la place de se retourner dans leur trou, alors comment parviennent-ils jusqu’ici? En tout cas c’est un plaisir.

 

Ma session toc étant terminé je change de rivière et de matos et me dirige vers le parcours no-kill à côté de chez moi. Des traces de pas indiquent la présence d’un pêcheur il n’y a pas longtemps. Je décide donc de chercher les truites de façon différente et remplace mon petit shad par une imitation de larve que je pose derrière chaque obstacle que je rencontre. Je ne tarde pas à me faire atteler et me voilà au prise avec un poisson qui ne compte pas se laisser faire. Après deux rush dans les racines où je n’ai rien pu faire et cru à la casse, le poisson prend le courant, m’obligeant à dévaler les eaux avec lui, quel combat, trop bon.

Une truite de toute beauté vient de finir dans la filoche. La journée se termine avec trois autres poissons plus petits. La petite larve est vraiment redoutable. Les truites semblent s’être activées depuis l’ouverture, il faut en profiter…

A plus

Laisser un commentaire

(ne sera pas publiée)

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accés et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions légales de ce site.