Romain Collomb

Fin de saison

© Romain Collomb - 27 janvier 2019

Salut,

à l’aube d’une nouvelle saison il est temps de faire un bilan sur les derniers mois de celle qui vient de se terminer.

Etant plus jeune je détestais les fins de saison. Pour moi la pêche se terminait en même temps que la fermeture de la truite et il me fallait attendre l’ouverture de celle-ci pour reprendre la canne en main. L’automne et l’hiver passaient lentement… mais depuis ces dernières années la tendance s’est inversée et c’est une période que j’apprécie particulièrement.

En effet, les lacs Alpins se rafraîchissant et l’activité des poissons diminuant,  je retrouve les pêches Rhodaniennes où je peux varier les techniques et cibler différents poissons. De plus l’analyse des secteurs est plus poussée, il faut chercher les fosses et les rassemblements de poissons blancs dès les premiers grands froids et il est alors possible encore de faire de très belles pêches.

Puis l’automne laisse place à l’hiver. On rencontre parfois des situations difficiles, comme la tresse qui gèle dans les anneaux, ou le mauvais temps qui peut entacher la motivation. Pourtant le temps de cette fin de saison peut être bénéfique pour nous pêcheurs. En effet, durant cette période, les précipitations vont gonfler le niveau des fleuves et lorsque ces derniers sont en crues, les poissons sont plus facilement localisables en théorie. Il faut alors centrer sa pêche sur les amortis, les contres courants, les zones de cisaillement, ou prendre le temps de s’arrêter derrière une pile de pont. En plus d’être des zones de repos pour les carnassiers, il s’agit de refuges pour leur garde manger. Ces zones sont facilement repérables en surface et on se “perd” moins dans notre pêche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais même l’hiver les conditions peuvent changer rapidement. Un jour le Rhône est haut et teinté puis un autre il est calme et limpide. La tenue des poissons change radicalement et une partie de cache-cache s’engage: “petits petits où êtes vous?”. Les parties de pêche peuvent être longues, évidemment il y a moins d’activité qu’à la belle saison, il faut se creuser davantage les méninges pour sortir son épingle du jeu mais à force de persévérance on parvient à déclencher quelques touches.

 

Evidemment la fortune ne sourit pas tous les jours et les sessions bredouilles et orteils gelés ne sont pas rares à cette période. Mais l’approche spécifique de cette pêche automnale et hivernale n’est pas pour me déplaire et avec l’espoir de toucher des poissons que l’on ne rencontre que trop rarement par chez nous, les sorties sont plus motivantes.

 

Une fois encore l’espèce la plus rencontrée sur cette fin de saison reste le brochet bien présent sur le “Haut Rhône”. Malgré une recherche plus accrue des autres espèces sur ce secteur, comme les années précédentes, le brochet répond le plus souvent au bout de la ligne. On se retrouve alors parfois dans des situations “risquées” où un joli bec vient de prendre le montage destiné à la perche ou au sandre.

 

Même si quelques brocs sympas sont venus me rendre une courte visite, il n’y a pas eu de poissons trophées cette fin de saison.  Mais un poisson tout de même qui fera plaisir, puisqu’il viendra croquer mon dernier leurre Home-made pour sa seconde sortie. En effet, cette période est également propice au Craft et autre bricolage de leurre.

Je rentre tout juste de la dernière session de cette saison qui s’est terminée par un capot, mais cette fin de saison m’a ravie tant par les différentes espèces rencontrées que par les techniques utilisées pour les leurrer.

On va maintenant passer en mode “Féra”, alors à vos gambes et canins les amis, on se retrouve sur l’eau pour débuter la nouvelle saison avec ces Dames Blanches.

A plus.

 

Laisser un commentaire

(ne sera pas publiée)

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accés et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions légales de ce site.