Thomas Brouillard

Un bon début de vacance…

© Thomas Brouillard - 15 juin 2017

Après avoir vu les photos de nombreux métrés passées sur le groupe pendant une semaine, notamment celles du brochet géant de Romain, je me motive pour aller prendre à mon tour mon métré…

Je rejoins donc Sébastien sur les coups des 7 heures, il est déjà presque prêt à pêcher. On se met à l’eau un bon quart d’heure plus tard, le temps de tout mettre en place sur les floats. On part directement sur la cassure. Cette fois-ci mon objectif étant de prendre un gros brochet, je décide de suivre les conseils que l’on m’a donné pour cela. Je pêche donc avec des gros leurres d’une vingtaine de centimètre. Je prends rapidement une touche au bout de quelques lancés, malheureusement une touche inférable. Le poisson a pris sur le côté opposé à celui de mon triple voleur, surement un pin’s de 50 vu les traces.

On ne sait pas trop de quel côté aller. Soit on part vers le sud du lac avec un vent venant du nord en milieu de matinée, ce qui serait synonyme d’un retour difficile à cause du vent. Soit on part vers le nord et on en profite pour se laisser dériver grâce au vent pour le retour jusqu’à la mise à l’eau. On choisit donc de partir vers le nord.

On ne prend pas une seule touche, Sébastien se met donc au drop shot avec un petit leurre 2 pouces monté sur son canin, il fera rapidement un petit brochet dans peu de fond qui chassait les perches. Une première en drop shot pour lui.

Etant remonté assez loin, on décide d’entamer la dérive du retour. Au bout d’une quinzaine de minute je prends une tape à quelques mètres du float tube, juste un seul coup très sec sur ma dexter eel, je ferre dans le vide, je remonte mon leurre et je vois 3 grosses traces juste à côté de l’hameçon de la tête plombée. Je suis un peu dégouté mais je me dis qu’il n’a pas dû sentir la ferraille…

Je fais alors deux autres lancés au même endroit mais rien. J’essaie donc de changer de leurre, je reste sur du gros leurre, je mets un shad de 20 cm. Une fois le nœud fait, je lance, je touche le fond, et fais une grande tirée. Je commence à ramener en linéaire en faisant de temps en temps des petites animations, je reprends une touche après quelques mètres, cette fois-ci c’est pendu !!

C’est lourd ! je pense déjà au métré !

Il fait de très gros rush faisant plier ma canne qui pourtant est très rigide. Je le bride un peu, commence à le voir arriver, il est énorme !!! Il crève la surface puis nous arrose et repart de plus belle, c’est mon premier combat avec un « gros » brochet, de superbes sensations inoubliables ! Au bout de quelques minutes il se calme, Sébastien étant le plus près, il essaie de le mettre dans l’épuisette, le bout de sa tête rentre mais le simple de la tête plombée se plante dans le bord de l’épuisette… On ne peut plus rien faire, j’essaie de le prendre par la queue avec mon épuisette mais je n’arrive pas non plus à le faire rentrer, heureusement il se calme enfin et se laisse faire ! Apres quelques minutes de galère on arrive finalement à le coincer entre les 2 épuisettes, je suis soulagé. Ayant vu Damien revenir en bateau un peu plus loin je décide de l’appeler pour qu’il puisse mesurer correctement ce nouveau record. Pendant ce temps on essaie de faire quelques photos.

Damien arrive, la mesure tombe, 92 cm pour ce beau pépère, j’ai encore un peu de marge pour le métré mais les vacances commencent à peine, ça s’annonce bien ! Un grand merci à Damien pour la mesure !

Je suis super content, on fait vite fait une belle photo avec la caméra puis j’essaie de le faire repartir, il plonge a deux mètres puis remonte tout doucement la queue la première… j’essaierais de le faire repartir pendant plus d’une heure en vain, malheureusement il n’arrivera pas à repartir même du bord…
Extrêmement déçu je retrouve Sébastien qui péchait encore. La session s’achèvera là. Ce fut une superbe matinée de pêche avec un sentiment mitigé entre la joie d’avoir fait un très joli poisson et la déception de ne pas avoir pu lui rendre sa liberté…

Le soir Sébastien m’appelle pour me dire que la vidéo qu’il avait faite avec la belle photo a bugué, je n’aurais donc finalement que ces deux photos, ce n’est mieux que rien !

Quelques jours plus tard Thibaud me propose une sortie toujours en float sur un post très prometteur, toujours dans l’optique de faire du beau brochet je pêche avec des leurres assez gros. Au bout d’une petite heure je prends une touche, je ferre. C’est lourd ! mais ça ne bouge pas. Bizarrement il ne combat pas, il joue avec son poids pour essayer de résister mais sans plus. Je le ramène jusqu’au float, on le voit, il est gros.

Thibaud l’épuise, le broc se décroche dans l’épuisette, c’était moins une! Le brochet a réussit à couper du fluoro en 74/100…le triple voleur planté dans sa gueule. Thibaud lui enlève le triple puis me laisse le prendre pour la mesure.

– tiens le bien

– oui oui…

Je commence à le sortir de l’eau, Thibaud tend le mètre pour le mesurer, le brochet commence à s’énerver il m’échappe des mains et regagne les profondeurs à pleine vitesse, un peu déçu ne pas savoir si il passait la barre mythique du mètre… on l’estimera a 95+ mais bon, pas facile d’estimer un si beau poisson à quelques centimètres près. Encore une fois je n’aurais pas les photos espérées, la prochaine fois je le tiendrais plus fort !
Thibaud prendra quelques petites touches sur du gros leurre durant la matinée sans beaucoup de résultats.

 

Le Lendemain rebelote, cette fois ci avec Simon et Antoine où je toucherais un premier broc de 63 toujours sur du gros leurre puis un autre petit décroché sur un petit leurre, ainsi qu’un petit bec pour Simon en cherchant les perches, rien de bien concluant.

Le surlendemain de retour sur l’eau cette fois ci avec Thibaud, Sébastien et Antoine on touchera quelques petits broc un 52 et un 56 pour ma part puis nous finirons l’après-midi à taquiner les perches en drop shot, de quoi passer un bon moment sur l’eau

A plus, Thomas

Laisser un commentaire

(ne sera pas publiée)

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accés et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions légales de ce site.

Brochet mêtre en Float-tube, Lac d'Annecy