Romain Loste

Trève hivernale

© Romain Loste - 1 janvier 2014

La nouvelle année est là avec son lot de « résolutions ». Et en ce qui me concerne, j’ai déjà commencé à prendre un peu d’avance. Voilà maintenant quelques mois, j’ai eu vent que l’AAPPMA Annecy Lac Pêche (ALP) souhaitait organiser des ateliers de montages de nymphes. J’aspire pour 2014 à découvrir de nouvelles techniques et échanger avec vous autres qui vivez la pêche de loisir d’hier et de demain. Cette occasion sera donc idéale pour parfaire mon initiation et concrétiser de nouvelles rencontres avec ces « anciens », écumeurs d’expériences et détenteurs de quelques secrets lacustres…

AAPPMA Annecy Lac Pêche

Officialisé le 08 novembre 1904, l’ALP, représente en quelques chiffre 1327 adhérents et 1042 cartes touristiques sur l’exercice 2013. Première association d’Annecy, elle s’occupe non seulement de la vente des permis de pêche (non réciprocitaire), mais également de la gestion, de la protection et de la préservation du milieu.

— Pour une visite détaillé, je vous invite à faire un tour sur le très bon article de Laurent Checko —

Me voici donc installé, minot dans cette assemblée, pour apprendre avec la plus grande attention les méandres créatif d’assemblage de ces chironomes et plombiers (ou gambes). La soirée commencera par la projection au mur de différentes vidéos de montages qui ne tarderont pas a être relevées de quelques questions et autres commentaires. L’ambiance est chaleureuse, comme souvent dans ce microcosme, et malgré mon inexpérience, on me met très vite dans le bain, un étau dans une main, un porte bobine garnis de soie dans l’autre. Me voici donc au début de mon tout premier tricot sur hameçon de 14… roulement de tambour…

Ma première nympheBon, j’admet volontiers qu’elle ne ressemble pas à grand chose… encore moins à une larve aquatique, mais après tout ne faut-il pas commencer quelque part ? Mon maître du jour me lancera d’ailleurs quelques mots d’encouragement. Mais j’y soupçonne néanmoins une pointe de sarcasme propre à « ceux qui savent »…

« Pour sûr, ça pêche. D’autant qu’elles n’ont surement pas l’habitude d’en voir des comme ça, ça peux le faire… »

Suite à cette révélation, il ne m’aura pas fallu longtemps pour m’équiper de quelques bobines et remettre la main sur mon vieil étau. Datant de l’époque où j’avais naïvement entreprit de me mettre à la mouche, avec l’appui de Denis, ancien collègue de travaille à mon père… Il y’a de ça un peu plus de 10 ans. Caché dans le grenier de la maison familiale, il n’attendait qu’à être employé, et voici à présent chose faite.

Nymphes chironomes

En vous souhaitant à tous et toutes une excellente année, pleine d’aventures et de projets.

Nymphes chironomes pour la pêche du corégone à la gambe (plombier)