Romain Loste

Black-sitter

© Romain Loste - 25 juillet 2014

Décidément on ne l’arrête plus, car me voici à nouveau embringué par mon éternel compère, dans une hasardeuse expérience piscicole sur les terres du Faucigny. Le lac du Môle (appelé aussi lac de la Tour) est un plan d’eau que j’arpentais « jeunot », en balade dominicale ou pourvu d’une grande canne en recherche de blancs. Avec environ deux mètres de fonds (tout juste), et ses drapés de nénuphars, il a été vidangé en 2008 pour être réaménagé et ré-empoissonné d’un certain poisson sportif…

Lac du Môle

Rare paradis à Black-Bass sur le département (et donc à forte pression de pêche), Romain y a déjà traîné ses galons l’an dernier et me propose d’en faire l’expérience, le temps d’une escapade. La matinée est des plus calme, mais ne connaissant absolument rien aux meurs de ces « Americanos », il met difficile d’en jauger. Équipe de notre matériel à truite et de quelques leurres texans, nous patienterons jusqu’aux heures chaudes et propices.

Pêche du black-bass au lac du môle

En effet avec l’approche du soleil de midi, quelques tâches noires s’amoncellent en surface. « Apparemment les enfants sont de sortie, reste à trouver et faire signer leurs parents. » Mais nous ne dénoterons aucun indice aux alentours des pouponnières. Poissons nageurs, shads, grenouilles et autres créatures passent en revue des parasols de nénuphars aux criques de sables, mais rien hormis quelques ados excités n’approcherons les contours de nos bureaux. A l’évidence, il nous faut remettre cette rencontre « parents / pré-pêcheur » à plus tard…

Petit black-bass du lac du môle

Petit black-bass du lac du môle