Romain Loste

Crépuscule d’une nouvelle saison

© Romain Loste - 12 mai 2015

Voilà maintenant une semaine que j’ai enraciné mes fesses sur le Lac, profitant ainsi de quelques congés sus bien mérités. Aux antipodes de mes bien-aimés collègues, mon ouverture carnassière s’évoque à le touche de rares poissons consensuels.

Lac dAnnecy en float tube

Nombreux sont les bass-boats à y croiser mes dérives, affairés à « poncer » l’eau jusqu’à la garde. Généralement salués pour ma part, beaucoup n’y répondent que par des regards en coin, un brin suspicieux. Au moins les « trainards », si souvent décriés par certains, font davantage preuve de ce geste simple de politesse. À croire que nous ne pratiquons peut être pas la même passion. Mais bon, passons…

Sans nouvelle d’une connaissance qui souhaitait m’accompagner ce jour, je pars seul, au petit jour, à l’assaut des tombants de Sevrier. Il fait beau, le Lac est placide, l’activité nautique n’y ayant pas encore débuté. J’agrafe ainsi un de mes leurres fétiches et entame ma traque en sommet de cassure. J’enregistre les premières charges dans les huit mètres d’eau, mais reste bien incapable de ferrer. Normal vu les morsures, ça n’a pas l’air bien gros. Confirmant un peu plus tard cette hypothèse par la remontée de jeunes sifflets.

Au bout de deux-trois prises similaires, je m’écarte et tente d’aller sélectionner plus en profondeur. Les coups s’estompent, mais au milieu d’une longue dérive, un arrêt franc bien plus lourd se réveille. La bête est au bout et sonde allègrement à plusieurs reprises, annonçant le premier poisson « correct » de la saison…

Brochet en float tube

Julien me rejoindra en fin de matinée, pour faire lui aussi quelques lancés. Nous plierons bagages en début d’après-midi, laissant la place à de bien plus jeunes « Optimists ».

Brochet en float tube