Romain Loste

Corégonite aigüe #1

© Romain Loste - 1 février 2014

Aujourd’hui est un jour particulier sur le lac d’Annecy, c’est l’ouverture des salmonidés (ombles, truites lacustres, corégones…). Une kermesse hivernale d’après fraie, qui marquera pour beaucoup le début officiel de cette saison 2014. Il m’aura suffit d’ouvrir les volets, et d’apercevoir les brèches d’un bleu céleste, pour entendre cette petite voix intérieur et universelle me murmurer : « aujourd’hui, ça va mordre ! »

IMGP0981

Initialement prévue en float avec Romain, mon éternel compère d’aventure halieutique, nous voici contraint et forcés de nous raviser face à l’amicale invitation de Giordann. « Pense à tes orteils, pense bateau » m’avait-il écrit deux jours plus tôt. Encore un grand merci Monsieur d’avoir estimé notre confort 😉

C’est donc au port de Sevrier que se retrouve notre petite compagnie d’eau douce. Les cloches Paccard de l’église Saint-Blaise annonçant le début des festivités. Une fois le bateau mit à l’eau, nous prenons rapidement le large, le vent (très) frais nous fouettant le visage, laissant même couler quelques larmes… de joie sans doute.
Petit crochet du côté de Veyrier-du-lac, pour que notre hôte puisse récupérer ses gambes, non pas restée à quai mais au chaud chez maman. Puis direction Menthon-saint-bernard, suivant les recommandations d’un certain « Jacky » (tête connue et passionné au grand coeur parait-il) et les équipements de son boat customisé que nous retrouverons sur place. Il a tout jacky, même le chauffage 🙂

IMGP0988

Les bancs sont bien là, sous nos pieds, par 40m de fond. Il ne nous reste plus à présent qu’à déplier les gambes et trouver le pattern : couleurs, épaisseurs, tailles des têtes, forme courbé ou droit, vitesse d’animation… bref vous l’aurez compris, une pêche certes à la portée de tous, mais non sans une certaine connaissance approfondi du milieu et de sa technique.

IMGP0983

Giordann commencera par monter une gambe multicolore à 6 nymphes de son stock 2013, Romain s’equipera d’un de mes mini-plombiers à 3 nymphes noires (pour être en accord avec la réglementation des non adhérents de l’AAPPMA du lac), quant à moi, j’opterai pour une ligne de 6 nymphes rouges de ma « composition ». Ces chironomes sont le fruits de 3 ateliers et quelques soirées tricot… autant dire que j’y ai mis tout mon coeur de débutant chevronné.

A l’avant du bateau, la bise me refuse à trouver ma pêche, me rabattant sans cesse à l’oblique sous la coque. Mais Giordann de son côté ouvrira rapidement le bal sur du rouge fin, et ne changera pas de main. Du moins si tant est que son téléphone sonne 🙂 (une théorie vérifiée à maintes reprises).

IMGP0985

Ouverture du corégone lavaret fera sur le lac d'Annecy

Romain de son côté enchaînera les faux départ, jusqu’à ce qu’un petit gardon, prénommé turc, s’invite à la fête.

IMGP0990

S’en suivra un frugale repas à base de charcuterie et fromage local, idéal pour sustenter comme il se doit nos estomacs, avant de reprendre la partie… mais cette dernière restera sans plus de résultats pour romain ou pour moi. Mais qu’importe, bien que maintenant couvert, la journée est belle et respire la camaraderie. On est là pour se faire plaisir, et c’est tout ce qui compte.

IMGP0991

A présent je sais qu’il va me valoir revoir un peu mes copies. Les têtes apparaissent un tantinet grosse vis à vis de celles de Giordann. Un paramètre que je vais rectifier assez vite si je veux pouvoir toucher mon premier mucus de l’année.

Il est 14h30 – 15h quand nous nous résoudrons à partir. Mais apprenant que Christophe est de sortie, nous décidons d’aller le saluer, ne l’ayant pas recroisé sur l’eau depuis l’été dernier. Lui et son acolyte Will ont fait un superbe démarrage sur les gros brochets hivernaux du lac, et c’est aussi l’occasion de les féliciter de vive voix.

Ouverture du corégone lavaret fera sur le lac d'Annecy