Julien Tranchino

Votre lavaret fuit ? Faites appel à un plombier !

© Julien Tranchino - 8 mars 2015

Annecy Pêche se délocalise ! Après la sortie des deux Romain, à mon tour de venir sur le Bourget.

Ces temps une vague de pêche à la féra a envahi Annecy Pêche. Même le jour de la fermeture de sieur Esox, les passionnés avaient préféré le canin. J’ai donc décidé de vous parler aujourd’hui d’un autre poisson : le lavaret.

vlcsnap-2015-03-10-20h53m05s250

Le nom ne vous dit rien mais la photo vous rappelle quelqu’un ?
Féra au léman et à Annecy, Lavaret au Bourget et à Aiguebelette, corégone ailleurs,
trois poissons aux formes très similaires.

vlcsnap-2015-03-09-06h41m48s3

Première sortie 2015 sur le lac du Bourget, première sortie sans float-tube.
J’ai rejoint Alex sur son bateau accompagné de Thomas.

Rendez-vous à la mise à l’eau de Charpignat à 9:00. Le soleil est au rendez-vous, la douceur aussi et aucune vague à l’horizon. La journée promet à première vue d’être excellente. Pour nous rendre au premier poste nous longeons la côte sauvage puis traversons le lac dans sa largeur. Arrivé sur place nous ne sommes pas seuls, plusieurs bateaux sont déjà présents, ancres et plombiers au fond. Alex nous explique que c’est un lieu de passage des lavarets et nous constatons au sondeurs que les poissons sont bien là. Nous mettons nos trois lignes à l’eau, chacun avec une taille de chiros différente. Les corégones font la fine bouche et il faudra attendre un petit moment avant d’en voir un à la surface, remonté par Thomas, puis un second. Ma ligne ne tarde pas à imiter la sienne. Et un premier pour moi ! Alex nous suit et sent à son tour une touche et remonte lui aussi un poisson qui retournera vite à l’eau. Autour de nous le nombre d’embarcations diminue, l’heure du repas approche et pour nous aussi la faim commence à se faire sentir. Thomas remonte un dernier lavaret, nous posons les canins et reprenons le large direction la côte sauvage.

GOPR0189
Nous accostons sur une petite plage avec une petite leçon au passage pour bien échouer le bateau. Les castors se sont faits les dents sur quelques arbres. Nous utilisons un tronc couché comme table. Alex nous avait prévenu la veille « ne vous inquiétez pas pour la bouffe j’ai prévu ! » et il ne mentait pas. Un vrai festin. Pour digérer nous explorons les environs dans un premier lieu à pied puis en bateau. En longeant le bord nous apercevons quelques tanches. Nous sommes venus pour pêcher mais nous profitons aussi de chaque changement de poste pour visiter un peu. Nous mettons de nouveau nos lignes à l’eau après avoir traversé une nouvelle fois le lac dans sa largeur. Les touchent s’enchainent. Nous sortons tour à tour des lavarets de tailles plus ou moins égales à 40 cm. Pour corser un peu la journée, une idée : tenter de sortir un ou deux ombles.  Nous en profitons pour continuer par la même occasion de visiter le lac, Alex nous montre quelques postes à brochets et à truites que nous sondons au passage pour voir la configuration sous-marine  et ses occupants. Arrivés à destination nous nous mettons à l’oeuvre. Autant les lavarets étaient réceptifs aux belles formes et couleurs de nos chironomes, autant les ombles ne veulent rien savoir. Bon… on aura essayé. D’un commun accord nous décidons de nous remettre sur les corégones. Nous nous dirigeons en direction de la mise à l’eau de Charpignat Quelques détours sur notre chemin nous permettant de profiter des aventages du sondeur. Nous nous arrêtons sur une plage afin de nous dégourdir les jambes et lancer un concours de ricochets. Je découvre à cette occasion une autre manière de remonter sur le bateau.

Une halte éphémère en retrait de plusieurs bateaux regroupés, nous observons des échos à 38 m dans 90 m de profondeur. Pendant que Thomas et alex utilisent le sondeur afin de régler la hauteur de leurs lignes, je profite de ma tresse graduée pour me poser plus rapidement à la bonne longueur et sortir un petit lavaret à la faim non discutable. Nous nous déplaçons encore un peu de poste en  poste et sortons encore quelques poissons avant de rentrer car malheureusement les belles journées du mois de mars ne sont pas aussi longues qu’en été, malgré la douceur et le soleil au rendez-vous pour cette sortie.

Je vous laisse avec quelques photos prises pendant la sortie :

GOPR0252

GOPR0224

GOPR0193

vlcsnap-2015-03-16-22h22m22s195

vlcsnap-2015-03-16-12h30m19s126

GOPR0200

GOPR0246

GOPR0210

20150308_184339

  • jacky jacky says:

    Peche-promenade en quelque sorte…