Julien Tranchino

Ouverture de la chasse

© Julien Tranchino - 10 septembre 2017

Les saisons sont marquées par plusieurs événements : l’ouverture de la pêche en première catégorie, puis en seconde et aussi l’ouverture de la chasse. Cette dernière date marque, pour certains pêcheurs, la fin de l’année piscicole. Certains pêcheurs sont aussi chasseurs. Bien entendu, tous les pêcheurs ne sont pas chasseurs mais le jour de l’ouverture de la chasse, les rivières sont moins arpentées, que ça soit pour sortir carabines et fusils ou par peur de se retrouver au mauvais endroit.

Mais débutons par un court résumé de la période estivales. L’été fut vite chaud, puis frais, puis chaud, puis humide, puis sec… les rivières, quand à elles, sont restées basses. N’étant fan ni de la chaleur, ni du debut en étiage, mes sessions de pêche furent rares.

Septembre est synonyme de reprise dans bien des domaines. Dans le cas de la pêche à la truite, il faut se dépêcher. La fin de saison approche à très grands pas. Une petite journée ensoleillée libre, on en profite, motivation des troupes ! Je retrouve Christophe pour une petite session en basse Menoge au niveau de Bonne. Pour la technique, canne à mouche et canne au lancer dans la voiture, on verra bien sur place. Au bord de l’eau on choisit de sortir les leurres. Après la traversée de quelques radiers aux lancers infructueux, nous décidons de changer de coin et de technique. Direction Boëge. Aujourd’hui c’est l’ouverture de la chasse mais le lieu choisi est en réserve. Nous ne gênerons donc pas nos amis chasseurs et n’entendrons pas de tirs. Nous ne serons cependant pas seuls, cyclistes et randonneurs ont eu la même idée que nous.

Nous retournons sur un spot qui nous a vu pêcher de nombreuses années, depuis mes débuts en rivière, à la cuillère, aux appâts naturels et enfin à la mouche. C’est aussi une zone que je n’avais pas pratiqué de nouveau depuis fin 2015, adepte depuis de quelques coins se trouvant quelques kilomètres au-dessus. C’est un plaisir pour moi de revenir ici. Nous ne serons pas capot, ça c’est sûr. Et je ne me suis pas trompé, une première touche arrivera sur la première nymphe avant d’avoir seulement trempé les pieds. Le niveau est bas, très bas et certaines veines d’eau que j’appréciais se retrouvent asséchées ou avec peu d’eau.

On marche et Christophe aperçoit un gobage. Changement de mouche, il tente une sèche blanche. L’imitation se pose sur l’eau mais ne fait pas mouche. Après quelques passages il utilise une peute qui s’avère plus efficace. Mais qu’est-ce dont que cette chose ? Ce grand classique est ce qu’on appelle une mouche d’ensemble. Elle imite un insecte terrestre sur l’eau, un sedge, une éphémère au stade d’émergente et quelques autres états. Quelques autres godages apparaissent au fil de notre périple. Chris décide de garder son montage. De mon côté, avec ma canne en 10 pieds, je tente tant bien que mal de faire quelques lancers mais ce n’est pas la taille la plus adaptée pour ce coin. Pour la basse Menoge, par contre, elle aurait parfaitement convenu. Il faut que je sélectionne le gobage à attaquer en fonction de l’environnement. Après quelques essais, je trouve mon rythme et leurre quelques salmonidés. Mon choix d’imitation se porte sur un autre classique considéré aussi comme mouche d’ensemble : la tabanas. Doit-on encore la présenter, avec son parachute en plumes de canard ou encore son pompon orange ? Les touches s’enchaînent. Certaines se concrétisent d’autres non. Les petites sont actives. Cela ne nous dérange pas, pêcher en sèche reste un plaisir. L’instant où la truite gobe la mouche, la taille n’importe pas. Nous finissons par rentrer, le jour tombe vite à cette époque et l’air se refroidit de minute en minute. Nous sommes heureux et nous gardons en tête les images de cette session qui nous a fait du bien.

Laisser un commentaire

(ne sera pas publiée)

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accés et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions légales de ce site.