Julien Tranchino

AG AAPPMA du Chablais-Genevois

© Julien Tranchino - 4 mars 2017

Traditionnellement, les AAPPMA gérant les rivières de Haute-Savoie font leurs assemblées générales avant le printemps, le Chablais-Genevois ne déroge pas à la règle. Après Allinges en 2016, c’est sur la commune de Fillinges qu’a lieu l’événement cette année. Nous sommes le 4 mars 2017, l’ouverture en première catégorie est dans une semaine.

Les premiers curieux font leurs entrées, puis la salle se remplit petit à petit jusqu’à être quasi pleine. Nous commençons l’assemblée générale à 16h. Le compte-rendu de l’assemblée générale 2016 est lu et accepté. Les sujets traditionnels sont abordés (déversements et alevinages en 2016, le compte-rendu financier, les événements organisés par l’AAPPMA l’année précédente, la communication…). S’en suit un exposé d’un technicien de la fédération de pêche 74 sur le diagnostic piscicole du bassin versant de la Dranse de Morzine, expliquant en même temps le principe des PDPG (Plan Départemental pour la Protection du milieu aquatique et la Gestion des ressources piscicoles) mis en place pour les années futures.

Cette présentation est suivie d’un topo d’EDF sur les travaux effectués fin 2015 et en 2016 sur le barrage Jotty suite aux problèmes causés par la crue de mai 2015. Un petit rappel s’impose. Début mai 2015, de fortes précipitations surviennent plusieurs jours consécutifs sur notre département. En conséquence, les rivières débordent. Cela se traduit dans la Dranse par du bois emporté par les eaux. Le barrage du Jotty déborde par au-dessus (c’est un barrage à débordement, prévu pour que l’eau s’évacue aussi au-dessus en cas de nécessité) et les vannes de fond sont ouvertes pour garantir la sécurité de l’ouvrage. Conséquences non-calculées, un bouchon d’amas de bois se forme à l’entrée des tunnels des vannes de fond. La vétusté de l’édifice fait qu’aucune sécurité n’avait été prévu en prévision d’un problème tel que celui-ci lors de sa construction, de 1946 à 1950. En fin d’année 2015, il est décidé de vider complètement le barrage et d’enlever l’amas en le poussant à travers les tunnels vers la sortie. Les choses ne se passent pas comme prévu et une vanne reste inutilisable. Il est donc décidé de scier le bois qui se trouve au niveau de la vanne à fin de pouvoir refermer cette dernière. Aujourd’hui encore, le problème n’est pas résolu mais des personnes restent sur le sujet. Un autre point abordé sur des travaux effectués en 2016 : l’établissement d’une sortie d’eau supplémentaire sur le barrage permettant de garantir un débit réservé plus important. Ce dispositif s’accompagne d’une sonde montrant les débits sortants en temps réel sur un tableau d’affichage accessible à tous. Les conséquences sont : un débit plus important en sortie de l’édifice et une eau plus fraîche, ce qui permet la survie et le développement de la faune aquatique. Le suivi du relèvement du débit réservé en-dessous du barrage sera fait sur cinq ans avec un suivi de la thermique en continu, un suivi de la physico-chimie, des macros-invertébrés, de la géomorphologie et des pêches électriques seront faites.

La parole est ensuite donnée au maire de Fillinges, Bruno Forel, pour annoncer le projet d’un parcours de pêche éducatif sur le Foron de Fillinges. Que ça soit pour débuter dans le monde de la pêche ou alors apprendre une nouvelle technique, ce parcours sera dédié aux initiations. L’apprenti sera accompagné d’un guide de pêche professionnel qui lui enseignera cette technique. Cette zone sera donc réservée au non-initiés, mais aussi aux enfants des écoles environnantes. Ne vous inquiétez pas, il n’est nullement question de privatiser tout le Foron, loin de là. Le parcours se situera entre le pont Jacob, à côté de la fruitière de Fillinges, et le pont ) côté du Petit Savoyard, ce qui représente environ 1,5 km. Ce lieu a été retenu car il n’est longé par aucune route, des parkings se trouvent de chaque côté et nous sommes en présence de l’étang de la Tourne, qui permettra d’autres initiations que celles pratiquées en rivière. C’est un projet qui tient à cœur à la mairie de Fillinges depuis plus de sept ans. Quelques aménagements seront faits. Étant dans une revue rivière dite en gestion patrimoniale, c’est-à-dire où on ne peut faire ni déversement de poisson ni alevinage, le parcours sera classé en « no-kill » sans ardillon toutes techniques, une sorte de réserve active. Ce qui veut dire que la densité de poissons au-dessus et en-dessous de cette zone sera, à terme, plus importante. Ce qui est bénéfique pour tous.

La réunion continue et les élus présents prennent la parole : Madame Beurrier conseillère départementale, Madame Duby–Muller et Monsieur Saddier députés de Haute-Savoie. S’en suit les questions envoyées par courrier à l’AAPPMA. La première lettre propose de monter la maille à 30 cm en Basse Dranse et de diminuer le nombre de captures, elle a été envoyée par le club mouche les Tavans des Arcouasses à Thonon. La seconde propose de monter la maille à 30 cm et de diminuer le nombre de captures sur l’ensemble des cours d’eau du Chablais-Genevois., envoyée par l’amicale des Dranses. La troisième lettre est envoyée par les amicales de Morzine et de Montriond, qui visiblement avait été mises au courant des lettres précédemment envoyées en accusé de réception par les deux autres amicales, et il est demandé au conseil d’administration de n’effecteur aucun changement dans la réglementation, et ce malgré l’évolution des milieux aquatiques et du climat au fil des années. Une assemblée générale extraordinaire sera donc organisée courant juin 2017 afin de voter les demandes reçues par l’AAPPMA. L’assemblée générale se termine. Un pot de l’amitié attend les pêcheurs et pour ceux qui veulent rester, un repas est proposé. Les chaises sont déplacées, les tables sont installées. Les personnes s’assoient et les débats diverses et variées sont entretenus le reste de la soirée.

Laisser un commentaire

(ne sera pas publiée)

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accés et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions légales de ce site.