Jason Fossati

Un bon début de vacance !

© Jason Fossati - 9 septembre 2013

En ce lundi 9 septembre, 1er jours de vacance officielle (chez moi au fin fond de la Ht Savoie) et un peu éloigné du lac d’Annecy, je me décide pour un coup du soir au salmonidé en lac de montagne. Le lac en question se nomme le lac de l’Airon et fait office de réserve d’eau pour la neige artificielle de la station des Carroz. Gros point fort 15 minute de marche depuis la route, parfait pour un coup du soir.La fermeture de la truite approche à grand pas (le froid aussi je vous le confirme).

Bien loin de mon matos à brochet, j’opte pour deux techniques, un lancé UL en 1/5g, avec une boite à leurre de petit PN (Tiny Fry de chez Illex; Phoxy Minnow de chez Sakura; et Chuby Minnow; Illex; et quelque autres) et ma canne à mouche (une T47 de chez Devaux) avec une boitte de mouche terrestre et de petit sedge. (chargé léger en mode officier de terrain chargé des communications) je débarque au bord de ce petit plan d’eau, d’abord étonné par la présence d’ une ceinture de plante aquatique sur les 3 premiers mètres qui risque de rendre ma prospection en ultraléger plus compliqué que prévue. Pas démonté pour autant, je prospecte une première zone du lac sans grande réussite puis une seconde, idem…Le tiny fry ne fesant pas de miracle j’opte pour un second leurre. Le salut viendra donc du troisième post que je ne quitterai plus, après réflexion c’est normal le coin du lac ou le vent vient faire échoué les maigre vaguelette.Bref une truite embusqué à la sortie de la barrière végétal se jettera vivement sur le petit phoxy minnow coloris vairon. Difficile de sortir des herbiers un poisson de 28cm sur une 1/5g dont le blank à trop vécu. La belles finira par se rendre et reprendre aussi vite la route de l’eau, juste après une petite séance photo auquel elle se prêtera volontiers.

Truite - Poisson nageur

Truite - Poisson nageur

Un poisson raté plus tard à peine plus loin, je change de leurre une nouvelle fois afin de gagné un peu d’amplitude au lancé, et c’est un second poisson qui après un beau combat se rendra, piqué par un petit Chubby Minnow. Une trentaine de centimètre tout en muscle pour ce second poisson. S’en suivra un second poisson raté au ferrage puis un troisième en bordure, encore raté.

Estimant que ma journée est déjà bien rempli, et observant quelque gobage timide en bordure, je remise mon Ultra Léger, et sort ma canne à mouche, après un petit cours de biologie halieutique donné à un promeneur (sur les bienfait du no kill, et la gestion des rivières entre autre…), je commence donc à traqué les gobages et à dérouillé les mouvement qui n’ont été que trop peu mis à profit cette saison. Le premier poisson se fera à vu, après un premier refus il foncera tête baissé sur un petit sedge en faisan (encor 28cm). S’en suivrons quelque dizaines de minutes assez calme, et un nouveaux sedge en cul de canard plus voyant et possédant une flottaison plus haute. C’est grâce à ce dernier que je raterai malheureusement deux nouveaux poisson de taille similaire, ferré peut être un peu tôt. C’est sur ces entre faits que la journée se terminera, les gobages se faisant de plus en plus rare.

Truite - Mouche

Bilan : 3 poisson largement maillé, 5 poisson raté et 1kilos de cèpes sur le chemins du retour. Une bonne journée qui se terminera sur de très belle lumière. Vive la montagne.

Pêche en Montagne