Jason Fossati

Rattraper le retard !

© Jason Fossati - 25 mars 2015

Bonjour à tous amis pécheurs et lecteurs, voici un peu plus d’une semaine que nous avons retrouvé la route de nos rivières à truites retrouvant ainsi matière à écrire et à faire partager.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

N’ayez crainte je ne posterai pas un article tous les 5 jours pour raconter mes nombreuses sorties pêche, par peur de rendre la lecture rébarbative et ennuyeuse. Néanmoins cet article est une bonne occasion de faire le point sur une première semaine très encourageante !

Pour la petite histoire ma saison de pêche de l’année dernière s’est terminée prématurément début juin à cause d’un problème de véhicule, annihilant ainsi ma saison aux carnassiers (0 prise…), et écourtant de beaucoup ma saison salmonidés (276 prises dont 57 maillés et une moyenne de capture à 18.48cm). Ce triste incident m’a donc laissé quelque peu frustré, et l’attente de l’ouverture était pour moi d’autant plus longue !

Mais ayant changé de travail depuis septembre, j’aurais tout le temps qu’il me faut pour aller à la pêche et remplir mes objectifs de la saison, parmi lesquels : prendre plus de truites maillées que la saison dernière, capturer au moins 50 brochets, prendre mes premiers sandres, corégones et ombres, et enfin mettre en état et à flot ma barque achetée la saison dernière…  Y a du boulot !

Mais bon revenons à nos moutons, ou plutôt à nos truites. Je n’ai pas eu à me plaindre de ma première semaine, car mon emploi du temps m’a permis de sortir pas moins de 7 fois de l’ouverture à aujourd’hui, en partie sur le bassin versant du giffre mais aussi sur le bassin Annécien. En ruisseau ou en torrent le plaisir est le même, je sélectionne ces zones car j’avoue me débrouiller très mal sur les rivières de grandes tailles.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAJe ne reviendrai pas sur mes 3 premières sorties, détaillées précédemment dans un autre article, mais j’ai eu la chance de pouvoir retourner dans les zones que j’avais l’habitude de pêcher l’année dernière. Parmi celle-ci, compte quelques petits ruisseaux et tréfonds de bassins versant plutôt poissonneux. Alors certes, la tailles des poissons rencontrés n’égale pas les fameux monstres du Fier et du Chéran, mais le plaisir est quand même au rendez vous, et les conditions sont bien différentes mais parfois au moins aussi techniques.

Quelques poissons pris dans un ruisseau à proximité du travail me remettront dans le sens de la marche, des petits poissons, des petites gouilles, mais des poissons en grandes formes. Les conditions sont cependant difficiles, les eaux sont très claires, et sur ce type de petit cours d’eau où l’on est souvent amené à se rapprocher très près des poissons.

Le lendemain cap sur la montagne, les sapins, les rochers, et les cascades… les torrents de moyenne montagne sont des lieux magiques où l’on ne sait pas quelle lapin (ou plutôt quelle truite) pourrait sortir du chapeau. Et après un premier poisson maillé et une bonne dose de patience sur des spots magnifiques, mais dépourvues de la moindre touche, les efforts et la chance finiront par payer. Une touche à vu à 3m devant moi, un petit missile sombre sorti tout droit de sous un rocher… et là c’est la panique ^^, il y a trop de courant, enfoiré de tronc d’arbre en travers, merde y a pas de berge pour mettre au sec, et zut je suis trop haut, le douze centième tiendra jamais… Finalement après quelques minutes je décide de descendre à l’eau entre deux rochers (merci les waders) pour tenter de mettre la bête à l’épuisette, et ce n’est qu’avec de l’eau au dessus du ventre et après 4 tentatives ratées que la belle finira par se rendre. Moins longue que tout d’abord estimée, mais 37cm de muscle tout de même ! Le plein d’émotions et d’adrénaline avant de la relâcher. L’après midi ce poursuivra par quelques autres poissons non maillés mais toujours en pleine forme, je perdrai tout de même un duel avec un poisson similaire qui après deux ferrages ratés à vue, finira par se faire piquer… et piquer droit dans le courant ! Une belle journée tout de même avec un temps clément, ce qui ne sera pas le cas sur les deux jours suivant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le week end approche, et la pluie aussi, mais qu’importe l’eau ne m’a jamais fait peur. Mais il faut tout de même admettre que les conditions étaient particulièrement mauvaises, le seul point positif étant que les eaux étaient encore suffisamment claires et basses pour permettre de taquiner les truites. Et même si j’ai dû surplomber ma ligne afin d’éviter que cette dernière ne colle entre les anneaux, le pari s’est avéré gagnant ! 11 poissons capturés dont un poisson correct de 30cm repéré à vu, 3h plus tôt. L’après midi se finira au chaud pour la clôture du 6 Nations.

Et le lendemain (dimanche jours du seigneur), on y retourne pendant que tout le monde est à la messe ^^. Pour le coup j’ai choisis un tronçon du giffre proche de la route, et donc souvent prospecté. Mais là aussi le poisson était toujours là, même si je n’ai pu échouer aucun poisson maillé (j’en décrochai au moins 3 pendant les combats), je réussis tout de même à capturer une dizaine de truites d’une vingtaine de centimètre. La journée s’achevant en pénurie d’appâts (ayant oublié ma boite de nymphes sur annecy…) mais sur un bilan bien positif.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • 9 jours de pêche / 7 sorties
  • 60 poissons capturés / 7 poissons maillés
  • 20.4cm de Moyenne

Certain penseront que je fait du scoring, ce n’est pas du tout l’idée, j’aime juste tenir quelque statistique. Je rappel également que tous les poissons ont regagné leur milieu sauf une (blessé mortellement).

L’année commence donc de façon agréable et j’espère qu’il en sera de même pour vous !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • jacky jacky says:

    C’est sympa de faire toute ces stats, ça ajoute encore un peu plus de piment…
    Jacky