Jason Fossati

Dans l’ombre de la Montagne

© Jason Fossati - 14 mars 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERANous y revoilà, le grand rush de l’ouverture !

Encore plus agréable pour moi qui avait déserté cours d’eau et lacs depuis juin dernier pour raison technique. Un peu d’ambition, quelques innovations et beaucoup de temps laisse présager d’une belle saison.

Là où mes camarades et amis mènent la vie dure à nos chers corégonidés alpins, ce n’est que samedi tôt dans la matinée que j’ai remis cuissardes et gilet pour aller TOC-« er » , mais pas aux portes !

Une nouvelle fois sur le giffre, rivière de mon enfance. Pour des raisons de facilité et de chrono, mais également dans un soucis de tranquillité (notion bien abstraite je vous l’accorde en période d’ouverture), j’ai opté pour un tronçon de rivière placée assez haut sur le bassin versant. Avec bien sur tout le décor qui va avec en cette saison : neige, neige, neige, des eaux limpides et glaciales et le traditionnel calme des montagnes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAA peine garé à 6h45 je constate que je ne suis pas le seul à avoir porté mon dévolu sur les étendus sauvages. La voiture d’un ami me dépasse et se gare à un peu plus de 500m de moi… la route vers l’amont se voit donc quelque peu compromise… Pas démonté, je pêcherai tout de même un petit kilomètre de rivière avant de redescendre vers un tronçon un peu plus en aval. Ma première dérive m’apportera un petit poisson d’une vingtaine de centimètre, en pleine forme malgré des températures très basses. Un bon début ! qui continuera par 3 autres poissons sur ce tronçon dont un de 24cm , l’entre deux mailles ! l’ancienne étant à 23 cm, et bien sur, grande avancé halieutique, la nouvelle à 25 cm.

Sur le second tronçon, plus accidenté, avec des pools plus longs et plus profonds, les poissons sont davantage présent et un peu plus actifs, même si un certain nombre de poissons visibles n’était semble-t-il pas encore sortie de leur léthargie hivernale. Encore 7 poissons entre 18 et 23 cm porteront le score de ces 3h de pêche à 11 poissons, mais aucun de 25cm ou plus. Bilan positif compte tenu des niveaux d’eau et de température.

Un peu plus tard en partant au ski j’ai eu tout le loisir d’observer les nombreuses voitures garées le long du cours d’eau, le Giffre s’inscrivant sur la longue liste des rivière prise d’assaut à l’ouverture.

OLYMPUS DIGITAL CAMERABien décidé à profiter du week-end, je retourne au front le dimanche matin, cette fois-ci accompagné par un ami. Notre choix se porte d’abord sur un tronçon de plaine, un peu à l’écart des axes routiers. Choix peu rentable car des traces de la veille nous précèdent, nous ne capturerons malheureusement qu’un malheureux poisson sur 1km de rivière. La suite sera un peu plus joyeuse car sur un tronçon plus en amont, mon collègue aura le plaisir de sortir un joli poisson de 25cm. Pour ma part quelques touches ne donneront rien, après encore une petite truite de 20cm mon collègue me propose de pêcher les quelques gouilles à la confluence de deux torrents. Choix judicieux car j’y capturerai 2 poissons de 26 et 27 cm, merci à lui pour le conseil.

Mais c’est seul que je ferai mon premier coup du soir de la saison, ce même jour, devant et en amont de mon domicile (et oui j’ai la chance d’habiter au bords de l’eau). C’est là que je capturerai difficilement 7 autres poissons dont une très jolie truite de 25cm que j’avais souvent observer durant l’hiver. Je dit difficilement car j’ai décroché pendant les combats un certains nombres de poissons (une vingtaine, le plus souvent de petite taille).

Ce week-end d’ouverture se terminera le lundi, où pour tuer une heure entre 13h et 14h je décide de pêcher un petit tronçon très fréquenté à la sortie du village de Sixt. Une bonne surprise encore, car je décrochais de nombreux poissons (et oui je suis vraiment mauvais ^^), et en capturais 4 dont un poisson de 25cm. Ainsi la pression sur cette zone avait épargné bon nombre de poisson, à mon grand bonheur.

Score final 4 poissons de plus de 25cm sur 24 capturés durant le week-end, cela faisait quelques années que mes ouvertures n’avaient pas été aussi bonnes. Des poissons de tailles correctes compte tenu de la morphologie de la rivière et des tronçons pêchés, en abondance sur différents secteurs où la faible pression de pêche leurs permets de se développer. Les poissons observés laissent présager des jours de plus en plus agréables pour cette rivière en reconstruction, si les mentalités continuent d’évoluer dans le bon sens bien entendu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je conclurai cet article sur le bonheur que j’ai ressenti en ne rencontrant sur ces 3 jours ni arc en ciel ni fario sur-densitaire sur les parcours que j’ai pêché. En cause la directive cadre sur l’eau qui impose de cesser les déversement de poissons non endémiques dans nos cours d’eau, véritable avancée dans la gestion halieutique. Enfin grâce soit rendu à notre nouvelle maille de 25cm qui parait un peu plus juste compte tenu de l’âge des poissons dans ce type de cours d’eau. Espérons qu’elle sera respectée et qu’elle modifiera les habitudes de certains pêcheurs, à défaut de les décourager.

Un Bon début de saison à tous

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

  • jacky jacky says:

    Bravo, joli report. La rédaction a du te prendre presque autant de temps que tes premieres sessions !

    • Jason Fossati Jason Fossati says:

      Merci Jacky, j’éprouve un grand plaisir à pêcher mais également à faire partager. Donc le travail de rédaction n’est pas trop harassant. Et encor moins lorsque ce dernier est apprécier =)

  • quentin M says:

    salut Jason ! ça fait plaisir de te lire, jolis poissons, jolies photos 😉

    ça me rappelle mon séjour chez toi à l’époque du BTS, de bons souvenirs 🙂

    • Jason Fossati Jason Fossati says:

      Salut Quentin, merci beaucoup c’est sympas =) Je me souviens bien de notre partie de pêche à l’époque, bon souvenir ! Je suis un petit peu tes captures via facebook tu te régal aussi d’après ce que j’ai pu voir =)

  • Jerome says:

    Bonjour
    tout d’abord merci pour ces articles qui donnent envie ;-)!
    On m’a beaucoup parlé de votre rivière et j’aimerais la découvrir un week-end fin avril.
    je suis un moucheur nokill débutant (commencé il y a deux ans mais ne peche pas assez régulièrement pour progresser).
    Pouvez-vous me dire si a cette période on peut pecher en seche ou s’il est encore trop tot ? (j’habite lyon et ne suis pas du tout habitué au rivières de montagne).
    Par ailleurs, sur quel tronçon serai-je bien placé ? d’après un autre article que vous avez écrit, j’ai l’impression que ce serait plutot au milieu de la rivière, là ou elle est plus large et moins profonde, non ?
    Merci pour vos conseils.
    Jerome

    • Jason Fossati Jason Fossati says:

      Bonjour Jerome, merci à toi de nous suivre.
      Je serai ravis de t’accueillir dans le coin si je le peu. Étant également moucheurs, je me ferai un plaisir de t’aider un peu si je le peux. Pour ce qui est de la morphologie de la rivière, elle est peu adapter à la mouche sèche sur la partie amont car la végétation, la faible largeur, et la densité des courant, rendent la pêche à la mouche complexe (Difficile mais pas impossible). A Samoens et sur sa partie aval on trouve de nombreux radiers et long pool qui se prêtent mieux à cet exercice. Néanmoins reste le problème de la mouche sèche, le giffre étant une rivière de montagne, l’activité des insectes subimagos est moins prononcées que sur la plupart des cours d’eau de pleine, l’activité est donc plus limitée. Mais rassure toi en combinant une nymphe et une sèche on arrive toujours à s’en sortir =)