Raptorius

La semaine retour à Bordeaux

© Raptorius - 30 mai 2016

Bon bah voilà, après mon dernier article (qui a dit dans le fond le 1er aussi?), voilà la semaine retour chez Nono sur Bordeaux en mai 2015 ( et qui dis que je mets une année à faire un report dans le coin là-bas ?). Objectif broc broc et broc.

La voiture chargée la veille en ayant refait 4 fois la valise pour être sûr de ne rien oublier.

10352774_10153227506743211_7093340020011961457_n

11262011_10153228754938211_4583047067721914369_n

Une fois arrivé, direction ville de Bordeaux pour se poser avant d’aller faire quelques emplettes l’après-midi avant, et de se reposer pour être prêt pour le lendemain.

Nous voici mardi matin au lac d’Hourtin, et ce fut relativement calme à part un pin’s pour Nono.

11209384_10153235846643211_4845955771763955748_n

11212778_666915720107299_4155493475313464572_nLe froid nous prenant nous allons nous poser vite fait sur une petite plage pour se réchauffer. Nous repartons et rien pour la matinée hélas.
Petit détour par l’Atlantique que je n’avais jamais vu:

11037878_10153231218313211_8905100151291145291_n

Lendemain changement de lac pour aller à Lacanau, matinée fraîche comme la veille et identique. Peu de poissons sont actifs. Tous nos leurres y passent mais rien.. Début d’après-midi, on se décide à retourner sur Hourtin mais sur un autre spot, on gratte une roselière et on se dit qu’on va rentrer encore broucouille comme ils y disent dans le Bouchonnois.

Et la « bim », attaque féroce et violent combat, j’en reviens pas de la force du broc. Seule la partie que je tiens de ma canne arrive à rester hors de l’eau et je m’y accroche, je n’ai pas envie qu’il parte avec.
J’arrive enfin à le sortir de l’eau et là je me dis : « c’est pas possible j’en ai sué pour un broc de 55!! » Incroyable. Mais qu’est ce que j’étais heureux de ce tout 1er poisson.

11265098_10153233687228211_1836542547049595304_n

Je me remets de mes émotions et je repars gratter le reste de la roselière. 15 minutes plus tard, me revoilà exactement dans la même situation qu’avant : nouveau brochet et toujours autant de force, mais lui aussi ne me résistera pas, et oui je suis venu pour les pêcher!

11138091_10153233687338211_3687370240586835523_n

Peu après nous devons rentrer, nous avons du monde à l’appart le soir. En tout cas, malgré le peu de poisson, les sensations qu’ils m’ont procuré étaient extra.

Nous voici jeudi, dernier jour de pêche, et pour la peine un ami de Bayonne vient nous rejoindre plus quelques connaissances de Nono, mais qui eux partiront dans leurs coins.

11011112_668106166654921_4945984381312983717_n

Retour sur Hourtin encore sur un autre spot:

11220786_10205415174791993_1886637291121004870_o

Et là, petit coin de paradis:

11113633_667796286685909_4879337314794176422_n

10688407_667796036685934_8469118636725525734_o

Pas de broc mais quelques attaques timides, grand dommage car ce spot était prometteur.
Vers les 11h, changement de spot pour une zone de tremplin en ski nautique, qui la donna une bien meilleure activité, mais sans aucun poisson de sortie. Soit des attaques dans les pieds, soit du coin de la gueule, mais beaucoup d’attaques, ce qui nous a permit de se tenir éveillé, car le temps était fort peu clément.

Au vu du temps on remballe et on se dirige vers le 1er spot de ma semaine pour finir.
Là, des débuts compliqués, mais d’un coup ce fut le quart d’heure américain de Nono, 3 brochets de suite, un à chaque lancé!!

11260531_668106236654914_4946649418192392039_n10479324_668106186654919_163497095623230756_n

11218973_668106213321583_3898018326566314146_n

Oh joie, mais étant un peu dépité je lance derrière mes comparses mon leurre, et la boum la touche, un truc incroyable, c’est lourd, c’est gros, je n’en reviens pas, ça n’a rien à voir avec mes deux premiers brochets. Il m’use, je l’use, on s’use, c’est un combat de nerf qui s’engage, aucun de nous deux ne veut lâcher, mon moulinet est à quelques centimètres d’être dans l’eau, je remonte un peu ma canne, essaie de le brider un peu et là le drame, d’un coup de tête il arrive à décrocher mon leurre suite à mon erreur de le brider.
Un peu dépité et le moment d’action s’arrêtant, nous décidons de nous rentrer après cette journée.

Et nous voilà le vendredi, date de mon retour en terre alpine.
Avant de repartir petit resto et visite de Bordeaux:

10428480_668106259988245_1467151965339883109_n 19316_668106339988237_4491873723060629717_n 11101870_668106359988235_5887830586087869498_n

Petit bilan:
Heureux d’avoir découvert ces nouveaux coins, loin de chez nous, de voir les amis.
Un peu déçu du quota de poisson, mais impressionné par leurs combats qui n’ont rien à voir avec ceux de chez nous.
Il est prévu que j’y retourne bientôt, et ceci avec grande hâte!!

Bisouille!!