Alexis Liger

Sous les couleurs de l’automne.

© Alexis Liger - 2 novembre 2013

La saison automnale est arrivée, cette période est particulière car le lac ce refroidit dû aux pluies abondante mais aussi dû à la chute des températures (notamment la nuit) et au vent, cela crée le « turn over » ce phénomène est le mélange des couches d’eau. Le lac d’Annecy est un Lac dimictique à deux périodes de stratification, c’est à dire un « turn over » direct en saison chaude (Avril-Mai) et une inverse en saison froide (Octobre-Novembre) en début de saison estivale les eaux chaude vont prendre place en surface puis vont si installée en séparent bien plusieurs couche d’eau a température différente suivant la profondeur (notamment la thermocline) et en période hivernale le brassage va conduire à une égalisation des températures sur plusieurs mètre d’eau mais a l’inverse en retrouvera une eau plus chaude en profondeur quand surface. Les couches d’eau sont définit en trois parties :
-L’épilimnion: Couche de surface qui varie en température suivant la saison
-La Thermocline : Couche d’eau a température constante ce trouvant a différente profondeur suivant la saison
-L’hypolimnion : Couche d’eau se situant en dessous de la thermocline, on retrouve généralement peut de poisson dans cette couche d’eau mise a par quelques salmonidés en période estival.

stratific-thermique_ma

L’automne est aussi marqué par l’arrêt de la production planctonique ce qui va créer un changement de zonation du poisson fourrage (particulièrement les perches sur Annecy). En effet les bancs qui ce situais plein lac vont ce rassembler en berge en grand nombre, créant des bancs de grande superficie. « Un plateau repas pour les brochets » qui s’alimente fortement avant l’arrivé du grand froid. Cette règle n’est pas toujours suivit pour les gros spéciment, les gros brochets eux choisiront plutôt d’avoir une période d’alimentation plus réduites et choisirons des proies de grosses tailles.

Pour cette première sortie automnale je choisi de pêcher du bord, en même temps je n’est pas le choix mon bateau est dans la Loire et j’ai le muscle de la jambe en vrac donc pas de float-tube. Je choisi donc de pêcher les bordures du coté d’Annecy et de Sévrier. J’ai choisi ces poste car il ne sont pas très loin de chez moi mais aussi car il sont bien adaptés a l’époque : une succession de plat et de tombant prés de la berge. Je choisis de pêcher gros entre 16 et 20 cm avec une Tête plombé de 18g, je choisi pour l’occasion un grand classic de Giant Ripple 😉

2013-10-30_14-30-28_983

Après peu de temps de pêche sous une pluie battante je me retrouve rapidement pendu a un broc correct, une bonne grosse châtaigne entre deux eaux sur un rolling lent… (photo médiocre dsl).

2013-09-15_09-02-18_562

Trempé je décide de rentré pour mieux y retourner le lendemain sous le soleil. Ce jour là la pêche est bien plus agréable mais complètement différente, le pattern de la veille ne donne rien. je décide donc de changer de leurre et plus particulièrement de vibration en alternant entre un divinator S (biwaa) et un nitro jerk (illex) en 16cm. La solution sera là après plusieurs touche a la descente, je me retrouve pendu.

 2013-09-19 18.24.02-1

je continuerai avec la même solution sur différent poste a faire quelque poissons corrects.

2013-07-30_08-31-05_54

Le froid calmera l’activité, le reste des sortie restera relativement compliqué pour moi et pour l’équipe.
a bientôt sur l’eau. Alex