Alexis Liger

Escapade ligérienne

© Alexis Liger - 16 novembre 2017

Salut amis pêcheurs, en ce début d’hiver, retour sur les lacs de barrage de la Loire pour une petite escapade verticale. Le vent et le froid seront de la partie pour nous rappeler que cela ne sera pas si facile.

Un retour au source comme nous les aimons, des copains, de la bonne humeur et du soleil, que demander de mieux dans ce milieux ? La température accuse tout de même -6°C, de quoi perdre ses doigts, sur une pêche statique telle que la verticale. Nous sommes stupéfaits du niveau des barrages qui sont cette année 15 mètres en dessous de la côte habituelle.

Nous recherchons les poissons et plus particulièrement les sandres sur des zones à enrochement très prononcé. Nous repérons très rapidement du poisson fourrage autour de nous mais beaucoup trop épars pour être sous la pression d’une espèce quelconque de carnassier. Nous continuons donc sans même tremper la ligne. Quelques centaines de mètres plus loin nous retrouvons le même type de bathymétrie et la présence de fourrage beaucoup plus regroupé indiquant un niveau de stress élevé. Nous tentons donc nôtre chance sur une dérive d’une trentaine de mètre, la sentence sera rapide avec un sandre au bateau.

Par la suite, il sera beaucoup plus facile de trouver les sandres du fait que nous savons où ils sont localisés. Nous recherchons donc des secteurs similaires mais nous n’avons pas un leurre qui sort du lot car nous avons tout deux pris les poissons sur des leurres de couleurs opposées. Je conseille d’ailleurs sur des débuts de pêche en binôme d’utiliser des leurres complètement différents de façon à trouver la pêche beaucoup plus rapidement que ce soit d’un coté ou de l’autre. L’importance n’est pas de réussir mieux que l’autre sur la session mais de réussir à deux.

Après plusieurs heures de pêche et quelques touches? nous trouvons quelques poissons isolés à proximité de fourrage. Après plusieurs passages infructueux nous décidons donc de retourner plus tard sur ces poissons de taille correcte, le lendemain nous disposons d’une paire d’heure pour aller leurrer les poissons repérés la veille, cela ne traînera pas, après la diminution de nos bas de ligne et la suppression des agrafes les touches se font beaucoup plus brutales et les poissons de taille bien plus correct même si ce ne sont pas des poissons trophées.

Nous avons principalement pris les poissons  sur des leurres de type finess et notamment sur des zander k 14cm de chez biwaa dans des coloris naturels ou flashs. L’animation utilisée et minime mais avec des prises de contact avec le fond beaucoup plus régulièrement. La taille du bas de ligne et la tête plombée sont des facteurs aussi déterminents pour la réussite sur ces percidés.

A bientôt sur l’eau. Alex

 

 

Laisser un commentaire

(ne sera pas publiée)

 

(*) champs obligatoires
Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, les données à caractère personnel sont exclusivement collectées pour un usage privée. L'exercice du droit d'accés et de rectification prévu par la loi peut être exercé à l'adresse indiquée dans la rubrique Mentions légales de ce site.